L’aventure collective

Seule association française et sans doute européenne à être propriétaire d’un couteau, la Confrérie du couteau LE THIERS® réunit des passionnés du couteau, professionnels ou non, unis par l’amour d’un métier et d’une région.
Fière de son passé, au cœur d’un bassin riche de 700 ans d’histoire coutelière, la Confrérie œuvre pour le maintien d’un haut niveau de qualité comme en témoignent la table de marques et la “Jurande” signée par tous ses adhérents professionnels.

Ce couteau est né d’un paradoxe : Thiers, capitale de la coutellerie française, puise son expérience dans un passé coutelier riche de sept siècles. La cité et les communes de montagne qui l’entourent ont toujours fabriqué les couteaux des autres régions et les couteaux pour l’exportation. On y fabrique depuis longtemps de nombreux modèles : «Le normand», «L’aurillac», «Le laguiole», «Le langres», «L’issoire» et bien d’autres. De beaux noms évocateurs de nos territoires. Paradoxalement, les couteliers thiernois ne revendiquaient pas une identité autour d’un couteau qui soit leur porte-parole. C’est de cette réflexion commune qu’est née la démarche de création du couteau LE THIERS®.

photo-confrerie-01

Genèse d’une aventure collective

Au départ, l’aventure du couteau LE THIERS® est née à l’initiative d’un groupe de copains, parmi lesquels des couteliers, des designers et des passionnés du couteau. «On va créer notre couteau, un couteau qui sera notre porte-parole !». Ces copains fondent alors la Confrérie du Couteau de Thiers, une structure associative (en appellation patoisante «Confrérie du Couté de Tié») qui, en 2013, compte 200 adhérents, fabricants du bassin coutelier thiernois et amateurs, tous passionnés du couteau.

Autour de la réflexion commune de ce groupe, est né le couteau LE THIERS®, dévoilé, sous forme de «couteau étalon», le 7 novembre 1994, aux acteurs du bassin coutelier thiernois, lors d’une assemblée à la Chambre de Commerce. Les statuts de l’association créée en 1993, sont présentés. Tout coutelier fabricant, issu du bassin de Thiers, en adhérant à la Confrérie, pourra interpréter sa version du couteau étalon selon des règles et un cahier des charges exigeants.

photo-confrerie-02

LE THIERS®, un couteau d’ici, fabriqué ici !

Le couteau LE THIERS® doit être fabriqué en respectant des règles de qualité très strictes. Pour garantir l’authenticité et la territorialité du modèle LE THIERS®, toutes les pièces détachées du couteau et toutes les étapes de fabrication doivent être entièrement réalisées dans le bassin coutelier thiernois.

Dans un environnement mondialisé, la Confrérie du Couteau LE THIERS® a décidé de garantir l’authenticité de la fabrication de son couteau LE THIERS® et de sa marque collective LE THIERS® en instituant «Le Conseil de Jurande», un collectif de contrôle, à l’image des anciennes jurandes des maîtres-couteliers. Ce collectif est garant de la bonne pratique et de l’honnêteté professionnelle des Compagnons fabricants. Il vérifie la conformité technique, territoriale et qualitative du couteau.

Le Conseil de Jurande s’assure de la traçabilité de toutes les étapes de production, depuis la transformation des matières premières jusqu’au produit fini. C’est ce Conseil de Jurande qui, seul, autorise la mise en fabrication de chaque nouvelle déclinaison du couteau LE THIERS® présentée par les Compagnons fabricants adhérents de la Confrérie.

photo-confrerie-03